Fin de vie : si c'était aujourd'hui, qui connaîtrait mon avis ?


Jeudi 4 mai 2017 - Nantes, au Lieu Unique

Les directives anticipées, à quoi çà sert ?

Invitation à la Soirée : Les citoyens ont la parole !

La campagne nationale d’information sur les droits des personnes en fin de vie a été lancée le 20 février 2017. Son déploiement le plus large est désormais nécessaire pour permettre aux Français d’être mieux informés.

Pour donner votre avis quant à votre fin de vie, si vous n’étiez plus en mesure de l’exprimer vous-même, la loi vous offre deux outils principaux : les directives anticipées et la personne de confiance. Les directives anticipées vous permettent d’exprimer votre volonté pour votre fin de vie par écrit. Vous pouvez y indiquer vos choix (poursuite, limitation, arrêt, refus...) quant aux traitements et actes médicaux qui vous concernent, dans le cas où vous ne seriez plus en mesure de vous exprimer. La personne de confiance, quant à elle, est votre porte-parole si un jour vous n’êtes plus en mesure de vous exprimer par vous-même. Son rôle sera d’exprimer au mieux ce que vous auriez souhaité vous-même.

Soirée : Les citoyens ont la parole !

Des professionnels répondent à vos questions. Débat animé par Eric Favereau, journaliste, en présence de Véronique Fournier, Présidente du CNSPFV

jeudi 4 mai 2017

Nantes - Le Lieu Unique

Entrée libre

En savoir plus : Les directives anticipées en bref

de 18 h à 20 h

#aidant #findevie

25 vues